Le Cid

Le Cid, sûrement la pièce de théâtre la plus connue de Corneille… que je n’avais pourtant pas lue. Il n’est jamais trop tard pour commencer dit-on, ainsi ai-je lu. Les alexandrins peuvent un peu rebuter, mais ils créent une sorte de musique et nous emportent dans l’histoire de Chimère et Rodrigue qui se battent pour leur honneur et contre leur amour.

IDENTITÉ :
– Titre : Le Cid
– Auteur : Corneille
– Édition : Gallimard
– Collection : Folio Classique
– Date de parution originale : 1637
– Date de parution de la présente édition : 1993
– Genre : théâtre
– Registre : Tragi-comédie en alexandrins

RÉSUMÉ :
Don Rodrigue et Chimène sont promis l’un à l’autre quant un conflit entre leur pères les appelle chacun à défendre leur honneur, et malgré le sang qui coule à flot et les cœurs qui se déchirent, ils ne cesseront jamais de s’aimer.

PERSONNAGES :
– Nombre : 12
– Elvire : dès Acte I Scène 1
°protectrice
« Rodrigue, fuis de grâce, ôte-moi de souci »
« Reposez-vous, Madame »
°conseillère
« vous serez excusable / de conserver pour vous un homme incomparable »

– Le Comte : dès Acte I Scène 1
°orgueilleux
« A vaincre sans péril on triomphe sans gloire »
°rancunier
« Ce que je méritais, vous l’avez emporté »
°susceptible
« Pour grands que soient les Rois, ils sont ce que nous sommes, / ils peuvent se tromper comme les autres hommes »
°méprisant
« En arrêter le cours / ne serait que hâter la Parque de trois jours »

– Chimène : dès Acte I Scène 2
°amoureuse
« C’est peu de dire aimer, Elvire, je l’adore »
°vengeresse, défend l’honneur de son père
« Sire, sire, justice. »

– L’Infante : dès Acte I Scène 3
°amoureuse
« cet amant que je donne, / je l’aime »
°manipulatrice
« ôte-lui ton amour, mais laisse-nous sa vie »
°désespérée
« je souffre […] un tourment impitoyable »
« j’épandrai mon sang / plutôt que de rien faire d’indigne à mon rang »

– Léonor : dès Acte I Scène 3
°confidente
« Vous l’aimez ! »
°amie
« de vos maux avec vous je soupire »

– Page : dès Acte I Scène 3
°servant
« par vos commandements »
°ton neutre

– Don Diègue : dès Acte I Scène 4
°humble, modeste
« vous choisissant peut-être on eût pu mieux choisir »
°bon sujet
« le Roi m’a trouvé plus propre à son désir »
°tient à son honneur
« Tu dédaignes ma vie ! »

– Don Rodrigue : dès Acte I Scène 6
°amoureux
« Mon Juge est mon amour, mon Juge est ma Chimène »
°vaillant
« Sa vie était ma honte / mon honneur de ma main a voulu cet effort »
°fait honneur à sa famille
« viens mon fils, viens mon sang, viens réparer ma honte »

– Don Arias : dès Acte II Scène 1
°messager du roi
« vous devez redouter la puissance du roi »

– Le Roi : dès Acte II Scène 6
°sens des responsabilités
« je dois agir en Roi »
°juge et parti
« Chimène a beau parler, / je ne l’écoute plus que pour la consoler »

– Don Sanche : dès Acte II Scène 6
°amoureux
« employez mon amour à venger cette mort »
°téméraire
« je suis ce téméraire »

– Don Alonse : dès Acte II Scène 6
°messager du roi
« Sire, le Comte est mort »

STRUCTURE :
ACTE 1 : EXPOSITION-CONFLIT

– Scène 1 : EXPOSITION source conflit / relations amoureuses
– Scène 2 : info → demande de mariage après le Conseil
– Scène 3 : EXPOSITION présentation Infante et contexte amoureux
– Scène 4 : conflit entre don Diègue et le Comte
– Scène 5 : don Diègue va demander à son fils de le venger
– Scène 6 : Il lui demande de le venger.
– Scène 7 : Fruit d’une réfléxion, don Rodrigue décide de venger son père.

ACTE 2

– Scène 1 : remontrances de la part d’un messager du roi au Comte.
– Scène 2 : vengeance de don Rodrigue.
– Scène 3 : L’Infante rassure Chimène.
– Scène 4 : ils apprennent qu’ils sont en train de se battre.
– Scène 5 : L’Infante reprend espoir et souhaite épouser Don Rodrigue après son combat.
– Scène 6 : on apprend que le Comte est mort et que Séville se bat contre les Mores.
– Scène 7 : Chimène demande justice, le Roi lui dit de prendre du repos.

ACTE 3

– Scène 1 : Don Rodrigue se rend chez Chimène pour qu’elle le tue. Elvire le cache lorsqu’elle arrive.
– Scène 2 : Don Sanche propose ses services à Chimène
– Scène 3 : Chimène avoue aimer Don Rodrigue et vouloir le tuer et mourir après lui.
– Scène 4 : Don Rodrigue sort de sa cachette et pris Chimène de le tuer. Elle refuse à cause de son amour, préférant le poursuivre.
– Scène 5 : Don Diègue est heureux que le Comte soit mort.
– Scène 6 : Don Rodrigue se plaint à son père du fait qu’il a perdu l’amour de Chimène en vengeant son honneur.

ACTE 4

– Scène 1 : info→don Rodrigue a combattu les Mores et en est sorti victorieux. La colère de Chimène s’affaiblit.
– Scène 2 : L’Infante essaye de séparer Chimène et Rodrigue, d’empêcher celle-ci de le tuer.
– Scène 3 : le Roi félicite don Rodrigue, il raconte la bataille.
– Scène 4 : les rumeurs de la Cour
– Scène 5 : demande à ce que Rodrigue se batte contre un chevalier (Don Sanche). Elle épousera le vainqueur.

ACTE 5 : DÉNOUEMENT

– Scène 1 : les adieux de don Rodrigue à Chimène avant le combat
– Scène 2 : l’Infante rêve d’épouser le Cid (Rodrigue), de ses conquêtes…
– Scène 3 : souligne stratégie de Chimène pour épouser Rodrigue sans perdre son honneur.
– Scène 4 : Chimène se désespère de se qu’elle entreprend
– Scène 5 : Don Sanche rapporte son épée, ainsi Chimène croit don Rodrigue mort.
– Scène 6 : avoue ses plans au Roi, puis apprend que Rodrigue est toujours en vie.
– Scène 7 : Don Rodrigue doit partir en conquête pour être digne de sa femme (Chimène).

TEMPORALITÉ ET SPATIALITÉ
– Pas d’unité de temps : plus de 24h
« Passe une bonne part d’une si belle nuit »
→attaque des Mores
– Pas d’indications de lieux donc supposition d’une unité de lieu.
→didascalie au début de l’exposition
« La Scène est à Séville »
– Examen du Cid :
→sous le règne de Don Fernand
→n’a jamais régné à Séville
→pour faciliter l’écriture de l’attaque des Mores
– Castille :
« Mon nom sert de rempart à toute la Castille » – Le Comte

THÉMATIQUES
– amour (Chimène, Don Rodrigue, Don Sanche, l’Infante)
– honneur (Don Rodrigue, Chimène, Le Comte, Don Diègue, l’Infante)
– jalousie (Le Comte)
– mort (Le Comte, les Mores, combat avec Don Sanche)

Un livre à lire si ce n’est pas déjà fait, classique et pas très cher en plus.

Plongez-vous dans votre tanière et lisez, le théâtre en vers, on dit que ça détend…

Sur ce, bonne lecture.

ML

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *