When Animals Dream, 2014

Une horloge interne nous anime tous. La survie, la vie, et la mort liés par un même gong qui retentit alternativement dans une musique tendue, comme le chemin qu’il reste à parcourir avant la fin. Ou ici, le changement. Jusqu’aux cloches des églises à la mort de la mère de Marie, pour se venger de l’assassinat du docteur de la famille ; la mère voulait défendre sa fille –réaction quelque peu disproportionnée, mais légitime alors que le docteur sous la demande du père administrait de force un traitement à Marie contre sa transformation en une chose qui tue des humains, couverte de poils. On ne saura jamais exactement ce dont il s’agit, mais qu’il s’agit d’un combat de femmes dans un monde d’hommes; femmes à la beauté fatale.
Continuer la lecture